Le cotentin dans la manche en normandie

Le nord Cotentin

Le Cotentin est une presqu'île française correspondant globalement aux limites de l'ancien pays normand du même nom autrefois appelé Pagus Constantiensis (pays de Coutances). Élément du Massif armoricain, il s'étend entre l’estuaire de la Vire et l’embouchure de l’Ay ou la baie du mont Saint-Michel.

Autrefois le Cotentin était presque une île. Seule une mince bande de terre dans les landes de Lessay le reliait au continent. Aujourd'hui, grâce aux portes à flot situées sur la côte ouest, mais avant tout sur la côte est, en baie des Veys, il n'est plus qu'une presqu'île.

Je vais essayer de vous faire partager à travers ce blog ma région qui se situe au nord du contentin.

 

DSC_0006File:Manche-Position.svg

File:Location map of Cotentin.svg

Posté par Nord Cotentin à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


07 septembre 2015

Barneville Carteret

Barneville-Carteret est une commune française, située sur la Côte des Isles dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 2 259 habitants.

Il s'agit aussi d'une station balnéaire de la côte des Isles.

Elle résulte de la fusion en 19641 des deux stations balnéaires de Barneville-sur-Mer et de Carteret, dont le port offre des liaisons maritimes vers les îles Anglo-Normandes.

Liaisons maritimes

    Barneville-Carteret-Jersey.

    Barneville-Carteret-Guernesey.


Liaisons ferroviaires

En période estivale, les mardis, jeudis, dimanches et jours fériés, on peut aller de Portbail au centre de Carteret en prenant le train touristique du Cotentin.

Morphologie urbaine

Parce qu'elle est dans l'histoire, issue des regroupements de plusieurs villages, la commune de Barneville Carteret abrite 4 lieux bien distants (1 km minimum) les uns des autres. Chacun de ces lieux a une histoire et une fonction propre et différente.

Port de Carteret

Le port de Carteret, parfois appelé « port des Isles », est aujourd'hui le port multifonctions de Barneville-Carteret. Il se situe à l'extrémité de l'estuaire de la Gerfleur, sur la rive droite de celle-ci, dominé par le cap de Carteret.

Le Bourg de Barneville

Bâti sur la ligne de crête de la colline selon un plan datant du Moyen Âge, il s'étire autour de l'église Saint Germain d'Auxerre. Elle est de style roman et fut fortifiée au Moyen Âge, ce qui permettait de surveiller la côte. On y trouve les principaux commerces et services de la commune. Le centre du bourg est particulièrement animé le samedi jour de marché. On y retrouve les principales pêches et productions locales : poissons, crustacés, coquillages, fleurs, fruits, légumes…

Dans la rue "Dessous le bourg", on peut apercevoir les restes de remparts qui protégeaient la ville côté mer et qui, offrant un panorama sur la havre de Carteret, la mer et les iles anglo-normandes, servaient probablement de ronde à des sentinelles au Moyen Âge.

Barneville-Plage

Zone résidentielle et vacancière constituée principalement de campings et de résidences secondaires. La ville est quasiment inactive hors saison et atteint une forte fréquentation en période estivale. La zone vacancière s'est étendue sur le territoire de la commune avoisinante, Saint-Jean-de-la-Rivière, dont les fondations ont été réalisées sur un ancien site dunaire.


Le village des rivières

À l'instar du village du Tôt, le village des rivières est un petit hameau situé sur le chemin qui mène à l'embouchure de la Gerfleur depuis le bourg de Saint-Jean-de-la-Rivière. Construit en bordure de havre, au fond de celui-ci, il abritait autrefois des pêcheurs qui mouillaient leurs embarcations non loin de leurs maisons. Le havre de Carteret leur permettaient en effet un mouillage à l'abri comme dans un port mais sans avoir besoin de le construire.

Le village est à cheval sur les communes de Barneville-Carteret au nord-ouest et sur celle de Saint-Jean-de-la-Rivière au sud-est.

Tourisme

Située face aux îles Anglo-Normandes (Écréhou à 12 km, Jersey à 22 km, Sercq à 40 km, Herm à 45 km, Aurigny à 45 km, Les Minquiers à 45 km, Guernesey à 55 km), et de Chausey à 55 km, Barneville-Carteret est une station balnéaire appréciée d’une clientèle cosmopolite : Français, Anglais et Jersiais, Belges, Néerlandais...

Avec 1578 résidences secondaires, une capacité hôtelière de 151 chambres et 600 emplacements de camping, on estime la population estivale à 12 000 personnes.

La population touristique est attirée, entre autres, par le port de plaisance (311 postes en bassin, 60 places visiteurs et 95 places en échouage). L'activité de la pêche est importante et diversifiée depuis le port de pêche : poissons (barbue, tacaud, roussette), mais surtout crustacés (araignées, tourteaux et homard). Les activités sont nombreuses : baignade et activités nautiques, pêche à pied (sur la plage de Barneville, à marée basse dans les rochers ou le sable, il est possible de récolter des patelles, des coques, des buccins, des bigorneaux, des crabes, des étrilles, des crevettes… À la pointe de Carteret, il est possible de trouver des vives), randonnée dans les dunes, golf et cheval…

DSC_0401

 

DSC_0357

DSC_0331

DSC_0320

DSC_0395

Posté par Nord Cotentin à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2015

Le nord Cotentin et la botanique

Avec trois façades maritimes en 300 kilomètres de côtes, le climat manchois est fortement océanique : les hivers sont doux, aux rares gelées, les étés tempérés. Ainsi, la période de gel n'excède pas 6 jours sur les côtes.

L'influence du Gulf Stream et la douceur de l'hiver permettent la naturalisation de beaucoup de plantes méditerranéennes ou exotiques (mimosas, palmiers, agaves, etc.) présentes dans les jardins publics de la ville, malgré une insolation moyenne.

La ville de Cherbourg étant une base de militaires de nombreuses plantes ont été ramenées lors de campagne en outre mer ou pays chaud.

Donc il n'est pas rare de trouver dans le nord Cotentin des succulentes derrières une fenêtre ou dans une véranda.

Je vais vous présenter une plante qui se trouve dans notre région et qui a été ramenée de la Reunion mais qui est originaire de Madagascar.

Il s'agit du Kalanchoe daigremontiana, le Kalanchoé de Daigremont est une espèce de plantes vivaces succulentes, de la famille des Crassulacées (Crassulaceae), originaire du Sud-Ouest de Madagascar, produisant de nombreux propagules sur le bord des feuilles.

Brutblatt a

DSC_0007 reduite

DSC_0008 reduite

800px-Bryophyllum_Daigremontianum_macro_1 b

Bryophyllum_Daigremontianum_macro c

Posté par Nord Cotentin à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juillet 2015

Le sous marin nucléaire lanceur d'engins le Redoutable à la cité de la mer de Cherbourg

Le Redoutable est le premier sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) construit par l'arsenal et Lancé le 29 mars 1967 à Cherbourg en présence du général de Gaulle.

Il a été admis au service actif le 1er décembre 1971, le Redoutable a été retiré du service actif le 13 décembre 1991 après 58 patrouilles opérationnelles.

Le 7 octobre 1991, Le Redoutable revient à Cherbourg. La Direction des constructions navales, son constructeur, se lance alors dans le démantèlement du navire qui durera un peu plus de deux années.

Le 19 janvier 1996, le Ministère de la Défense décide de faire don du Redoutable à la Communauté urbaine de Cherbourg en vue d’en faire l’attraction de la future Cité de la Mer.

Cette opération unique en son genre, réalisée par l’arsenal de Cherbourg en collaboration avec la Communauté urbaine de Cherbourg nécessite un investissement de 25 millions de francs, financé en totalité par le Ministère de la défense.

Pour accueillir le sous-marin Le Redoutable, il est nécessaire de créer une darse à sa mesure. Creusée entièrement dans la partie nord du quai de France et à ciel ouvert, les travaux de la forme de radoub débutent en juin 1999. La darse de La Cité de la Mer devait être conçue pour répondre à un projet touristique. C’est pourquoi, elle ne répond pas aux normes des bassins destinés à accueillir les bâtiments militaires en construction ou en opération programmée d’entretien.

La forme de radoub est effectivement trop étroite pour permettre le passage d’un navire accompagné d’un attelage de remorqueurs ou de pousseurs, et elle est très haute par rapport au niveau moyen de la mer. Le Redoutable ne peut donc y pénétrer qu’à marée haute de fort coefficient, et par conditions météorologiques parfaites.

Toutes les prouesses techniques doivent être réunies pour introduire et échouer un bâtiment de 128 mètres de long sur 10,60 mètres de large dans une darse de 136 mètres sur 19 mètres. Ce bassin est en effet dépourvu d’un dispositif de fermeture, de moyens d’assèchement et d’infrastructures de manutention ou d’amarrage.

le 4 juillet 2000, 70 hommes et la presque totalité des moyens nautiques de la base navale de Cherbourg sont mobilisés pour conduire Le Redoutable du port militaire à la darse de La Cité de la Mer. Une fois placé dans sa darse, les équipes doivent échouer le sous-marin sur sa ligne de tins. Et refaire l’opération deux fois par jour, jusqu’à la fermeture de la darse par des palplanches et son assèchement.

Le 29 avril 2002, Le Redoutable est ouvert au public, au cœur de La Cité de la Mer à Cherbourg, un musée consacré à l'aventure industrielle de la propulsion nucléaire navale, à l'exploration sous la mer et à la Force océanique stratégique.

Il est à l’heure actuelle le plus grand sous-marin nucléaire lanceur d'engins visitable au monde.

DSC_0101

DSC_0100

DSC_0095

DSC_0082

Ici un document sur le dernier voyage du Redoutable de l'arsenal à la cité de la mer:

http://mediathequedelamer.com/wp-content/uploads/4-juillet-2000-le-transfert-du-redoutable.pdf

Posté par Nord Cotentin à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Gare transatlantique de Cherbourg

La gare maritime transatlantique de Cherbourg ou gare de Cherbourg-Maritime est une ancienne gare ferroviaire française et maritime, en service entre les années 1930 et 1960, située sur le territoire de la commune de Cherbourg-Octeville.

Elle a été à cette époque, l'une des plus importantes des gares de la Basse-Normandie. La gare transatlantique se trouvait à l'extrémité de la ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg. La majeure partie du bâtiment fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 27 décembre 1989.

L'ancienne gare maritime est le plus grand monument français d'Art déco des années 1930. À partir de 1928, la gare de Cherbourg-Transatlantique a été construite par l'architecte René Levavasseur sur le port de Cherbourg en collaboration avec les ingénieurs M Chalos et Raymond Fleury, en béton armé, briques claires et pierres de béton imitant le granit.

La gare transatlantique a été inaugurée le 30 juillet 1933 par le président Albert Lebrun.

Le monument abrite depuis 2002 la Cité de la Mer, musée océanographique.

DSC_0069

DSC_0090

DSC_0107

Posté par Nord Cotentin à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Cherbourg et les oiseaux du port

Lorsque vous arrivez à Cherbourg vous verrez des oiseaux, les touristes les appeles les mouettes mais vous verrez plus souvent des goélands.

DSC_0063

DSC_0120

DSC_0130

DSC_0141

DSC_0142

Posté par Nord Cotentin à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,